Je baise la cousine de mon pote – histoire de cul

J’ai un peu ri quand j’ai appelé mon voisin Nicolas pour voir s’il voulait venir avec moi au match de basket-ball de notre école secondaire et il s’est plaint que sa cousine passait le week-end chez ses parents pendant que ses parents étaient absents, alors il ne voulait probablement pas venir.

“Amène-la avec toi si elle veut partir. Je m’en fiche et ce ne sera pas si terrible. En plus, c’est sûrement mieux que de rester assis à la maison avec les parents, n’est-ce pas ?”
Nicolas répondit par “Oui, probablement. Je vais voir si elle veut venir. Elle n’est pas si mal que ça. Je lui demanderai”

Je n’avais jamais rencontré sa cousine et j’ai supposé qu’elle devait être un peu plus jeune que nous et qu’elle essayait juste d’être gentille avec les voisins qui m’avaient laissé utiliser leur piscine l’été dernier même quand ils étaient en vacances.

Nicolas a répondu qu’ils seraient prêts dans 15 minutes. “Cool, je viendrai te chercher chez toi”, lui ai-je répondu. Quelques minutes plus tard, je suis sorti dans ma vieille voiture pour aller les chercher et me rendre à l’école pour le match. Nous arrivions juste à temps pour voir l’équipe féminine jouer, puis le match du garçon par la suite. En arrivant en voiture, j’ai été surpris de voir que la cousine de Nicolas avait notre âge, peut-être 18 ou 19 ans, et qu’elle avait l’air d’être vraiment ensemble dans son jean moulant et son t-shirt sous une veste en cuir.

“C’est ma cousine Chloé” Nicolas nous a présentés. J’ai répondu : “Cool….ravi de te rencontrer” quand Nicolas est montée sur le siège avant et qu’elle a pris l’arrière dans la grande porte à quatre vantaux.
Nicolas et moi nous sommes rapidement rattrapés l’un l’autre et avons essayé d’inclure Chloé dans notre conversation lorsque nous lui avons demandé comment sa semaine s’était passée dans le comté suivant. Je n’arrêtais pas de la regarder dans mon rétroviseur et d’admirer le corps sous sa veste et son t-shirt. Elle a finalement remarqué et m’a souri dans le miroir avec ce qui ressemblait un peu à un fard à joues.

Chloé a souri et a sonné. “Tu sais que tu nous as vraiment sauvés ce soir Jimmy. Je ne voulais pas passer la nuit avec les parents de Nicolas. Je m’amuserai beaucoup plus avec vous. Je ne sais pas pourquoi maman et papa pensent que je ne peux pas passer deux nuits seule.”

“T’es une bête sauvage ou quelque chose comme ça”, ai-je demandé en riant.

“Peut-être, mais ils ne le savent pas”, ricana Chloé.

“Foutaises” répondit Nicolas. “Elle s’est fait prendre en train de piller sa réserve d’alcool avec un de ses amis il y a quelques mois. Ils la laissent à peine seule maintenant”

“C’était juste un avant-goût….parler de réaction exagérée” boude Chloé.

Nous sommes arrivés au match juste à temps, mais nous avons dû nous garer loin dans le parking. À la fin du premier quart, Nicolas s’était éloigné pour parler à une fille et il a fini par quitter Chloé avec moi.

“Tu sais que je garde une bouteille de vodka cachée dans ma voiture si jamais tu veux en goûter une autre sans que tes parents le sachent”, ai-je taquiné.

“Tu suggères qu’on aille se soûler dans ta voiture ?”, sourit-elle en riant un peu.

“Nan….Tu essaierais probablement de profiter de moi ou quelque chose comme ça”

“Hum….On ne fait que parler, hein… “elle s’est moquée d’elle.

“Pas vraiment…” Je me suis levé et je lui ai offert ma main. Elle l’a pris et on est allés au parking. “C’est probablement une très mauvaise idée “, dit-elle, mais elle m’a tenu la main un peu plus serrée et s’est approchée un peu plus près pendant que nous traversions le stationnement et que nous poursuivions notre route jusqu’à l’endroit où nous étions garés.

Quand nous sommes arrivés à la voiture, je me suis penché en arrière sur la porte passager, je l’ai tirée de près et je l’ai embrassée longuement et profondément. “merde….c’était sympa” elle a chuchoté quand je l’ai finalement laissée partir et que je lui ai ouvert la porte. Quand j’ai fait le tour de la voiture et que je suis rentré, elle s’est glissée vers moi et m’a embrassée de nouveau. “Merde !” Je suis sorti après ce qui m’a semblé être le baiser le plus long et le plus humide de tous les baisers. Au bout de quelques minutes, nous avions cessé de nous parler du tout et nous nous embrassions lourdement sur le siège avant.

Il ne m’a pas fallu longtemps pour enlever sa veste et commencer à travailler mes mains sous son t-shirt pendant que nous continuions à nous embrasser et à nous mordiller les oreilles et le cou. J’ai passé ses gros seins par-dessus son soutien-gorge et elle a gémi sur ce qui me paraissait être une approbation. Quand j’ai commencé à ouvrir le crochet avant de son soutien-gorge, elle a retiré mes mains de sous sa chemise. “Rien de tout ça maintenant…je te connais à peine” m’a-t-elle dit. Mais elle s’est rapprochée de moi et a recommencé à m’embrasser. Après quelques minutes, j’avais travaillé mon chemin de retour sous sa chemise et j’avais réussi à décrocher son soutien-gorge et à le repousser de ses seins et à sentir ses mamelons déjà durs comme du rock. Je lui ai mis le nez dans le cou en tirant sa chemise plus haut et j’ai finalement passé ma langue sur un mamelon avant de l’aspirer doucement dans ma bouche. Elle a gémi bruyamment et m’a tiré la tête dans la poitrine. Après quelques minutes, j’ai déboutonné son jean. Elle a juste continué à me serrer contre ses seins jusqu’à ce que je commence à ouvrir son jean quand elle m’a lentement repoussé. Elle m’a regardé fixement, haletant et commençant à transpirer tout en me retenant à bout de bras.

“Désolé… mais tu es déjà allée plus loin que mon petit ami” m’a-t-elle dit en replaçant le t-shirt sur ses seins. ” Je ne pense pas que tu vas m’appeler tous les jours pour faire les 40 km  en voiture, donc je ne pense pas qu’on va devenir un couple non plus.”

“J’ai répondu : “Une fille devrait perdre sa virginité à cause de quelqu’un de spécial. Désolé de m’être emporté.”

“La virginité….vraiment ? Merde, j’ai arrêté ça il y a des années. Je n’ai pas encore décidé si je veux le baiser ou non”. Elle semblait presque offensée à l’idée.

J’ai dit : “Encore désolé” en me penchant pour l’embrasser à nouveau. En quelques secondes, sa chemise s’est détachée de ses seins et nous avons continué avec des baisers profonds et mouillés et mes paumes ont commencé à frotter sur les mamelons durs comme le roc.

Elle m’a repoussée et a pris une grande respiration sans faire le moindre geste pour recouvrir ses seins exposés. “Elle s’est penchée vers moi pour m’embrasser à nouveau et a commencé à détacher ma ceinture, mais pour être honnête, mon petit ami va avoir de la chatte la semaine prochaine.

Je n’ai pratiquement pas eu le temps d’enlever complètement nos pantalons et nos sous-vêtements l’un de l’autre. Elle a caressé ma bite dure dans sa main comme je l’ai doigté sa chatte dégoulinant humide tout en continuant à s’embrasser. Enfin, elle s’est retournée vers moi et a commencé à glisser sa glissade humide sur ma bite en se penchant vers l’avant sur le tableau de bord. J’ai tendu la main pour prendre une capote, mais elle m’a glissé dans la bite jusqu’à ce qu’elle soit alignée avec sa chatte. Elle a commencé à me glisser en elle lentement en gémissant les mots. “Contraceptifs oraux” suivi de “merde plus grosse que les autres”. Elle a continué à descendre sur moi et s’est penchée un peu plus pour avoir un meilleur angle. Finalement, je n’ai pas pu le supporter et je l’ai poussée à fond. “Oh mon dieu” elle a gémi quand j’ai touché le fond en elle. J’ai tendu la main et j’ai commencé à jouer avec ses seins quand j’ai commencé à me recroqueviller les hanches et à faire des allers-retours avec elle.

Elle s’est mise à bouger davantage vers moi….vers le haut, vers le bas, d’un côté à l’autre, me serrant aussi profondément en elle qu’elle pouvait l’être. “Baise-moi encore plus fort”, gémit-elle. Je l’ai sortie d’elle assez longtemps pour l’allonger sur le siège en face de moi, en lui tordant les hanches et en lui en mettant une sur le ventre avant de la frapper violemment. J’ai commencé à la frapper pour ce que je valais. “Oh mon dieu…je pense que je vais jouir” elle a crié en continuant à frapper la tête de ma bite dans le fond de sa chatte. Soudain, elle m’a poussé fort et fort, puis elle s’est raidie quand son orgasme l’a frappée. J’avais l’impression que tout son corps tremblait pendant qu’elle continuait à jouir. Avant qu’elle n’arrive jusqu’en bas, j’ai commencé à moudre et à baiser en elle lentement mais fermement jusqu’à ce que je perde enfin le contrôle et que je commence à faire gicler mon sperme en elle tout en continuant à pousser et à moudre lentement quand j’éjaculais. Comme je suis venu, elle est revenue vers nous, nous nous sommes effondrés l’un dans l’autre, épuisés. Au bout d’un moment, je l’ai soulagée de ma bite encore dure. “Non… pas encore” m’a-t-elle chuchoté.

“Je ne veux pas, mais Nicolas nous cherchera bientôt.” J’ai tendu la main sur le siège arrière et j’ai pris une des serviettes de plage qui étaient toujours là pour aller à la plage à la dernière minute si je le voulais. Je lui tendis la main en me penchant et l’embrassai doucement. “Je ne suis vraiment pas encore prêt à en avoir fini. Désolé.”

“Je sais” dit-elle. Il faut vraiment qu’on se revoie bientôt. La partie sera finie et nous n’avons pas besoin de baiser quand Nicolas arrive à la voiture”.

Nous nous sommes rassemblés du mieux que nous avons pu. Nicolas a finalement retrouvé le chemin de la voiture environ 15 minutes plus tard et nous sommes rentrés chez nous. Nicolas n’a rien dit, mais on pouvait dire qu’il savait que quelque chose était arrivé. Après les avoir ramenés à la maison, nous avons tous bavardé un peu avant qu’ils n’entrent. Nicolas est passé en premier pendant que Chloé s’attardait pour une minute de plus. Elle m’a regardé et m’a finalement dit : ” juste pour que tu saches, ce n’était même pas ma première fois, mais c’était les premiers orgasmes que j’ai jamais eu qui ne venaient pas de mes propres doigts. On baisera encore avant la fin du week-end, promis. Et petit ami ou pas, tu peux m’avoir quand tu veux”. Elle a pratiquement sauté à la maison alors qu’elle se dirigeait vers l’intérieur.

Bon sang….ça allait être un bon week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *