Epouse ivre et offerte aux hommes

gangbang epouse ivre offerte

“Je ne suis pas sûr de savoir pourquoi je l’ai fait, Gérald. Cinq ans plus tard et elle n’a toujours pas grandi !” Damien s’est plaint à son plus proche collègue de l’agence de publicité. “Regarde-la, de nouveau inconsciente sur le canapé. Elle ne veut même pas admettre que ça arrive chaque fois qu’elle boit, ni même qu’elle est presque toujours ivre quand elle boit !”

Mélanie, sa femme, était sur le canapé, la tête tournée sur le côté vers les coussins, les jambes repliées aux genoux et inclinées dans la même direction. C’était une femme étonnante qui mesurait 1,80 m, avait des cheveux noirs mi-longs, des yeux bleus et une taille très fine qui rendait ses courbes très visibles. Ils avaient passé de belles années ensemble à partager les choses qu’ils avaient en commun : les films, les restaurants, le patinage et les balades en voiture. En les regardant, il était difficile de croire qu’ils avaient des problèmes, mais Mélanie semblait avoir un problème quand elle buvait de l’alcool. Ce n’est pas qu’elle avait besoin d’un verre tous les soirs, mais elle aimait boire lors d’événements sociaux et les week-ends, surtout lorsque des amis étaient là. Chaque fois qu’elle le faisait, elle se saoulait très vite. Peut-être était-ce à cause de son gabarit de cent quinze livres. Quelle que soit la raison, il semblait qu’elle ne pouvait tout simplement pas gérer l’alcool comme la plupart des gens.

Gérald se souvient que Damien lui a dit qu’au fil des années, Mélanie a commencé à perdre connaissance si elle buvait plus que sa part. En fait, bien souvent, elle n’avait aucun souvenir de la nuit précédente. Bien que la plupart des gens aient perçu Damien comme étant jaloux, Gérald savait qu’il était juste très prudent pour éviter que sa femme ne soit exploitée dans son état d’ébriété ; il a assisté à toutes ses fêtes de bureau à la banque où elle travaillait comme assistante administrative. Gérald comprenait, ils avaient tous les deux remarqué comment les gars essayaient de l'”aider” quand elle était ivre avec une main sur sa taille, sur sa hanche ou autour de son épaule ; Gérald s’en est lui-même rendu coupable quelques fois.

“Je pense que je sais pourquoi tu as pris les devants et l’as épousée, mec – parce qu’elle est magnifique ?” Gérald a essayé d’alléger l’humeur de Damien. Il était la caisse de résonance de Damien, même au travail, essayant toujours de le faire se sentir mieux dans la journée, le travail, même les heures. Gérald n’était pas passé à l’appartement de Damien depuis quelques années car son ancienne petite amie n’aimait vraiment pas passer du temps avec Mélanie. Cependant, le dernier intérêt amoureux de Gérald travaillait tard en tant qu’infirmière, et Gérald a décidé de passer ce temps au condo de Damien un week-end sur deux. En plus d’être séduisante, Mélanie était une cuisinière plutôt décente.

Ce soir, elle a préparé du poulet Marsala et les gars se sont installés pour regarder du football universitaire. Mélanie, comme à son habitude, a consommé six ou sept verres de vin et s’est évanouie.

“Être magnifique, c’est plus que de l’apparence, Gérald. Une femme doit avoir de la classe pour être magnifique.” Damien a répliqué en secouant la tête et en regardant Mélanie. “S’évanouir n’est pas considéré comme un acte de classe.”

“Eh bien, je me souviens que tu l’as emmenée avec nous après le travail les premières années. Les têtes se sont retournées lorsque tu es entré dans la pièce avec elle. Je suis presque sûr que tu pensais qu’elle avait de la classe à l’époque. Mais bon, tu as choisi une fille qui aimait faire la fête. Eh bien, elle le fait toujours. Qu’est-ce qu’il y a de mal à ça ?”

“Oui, je me souviens que lorsque je l’ai rencontrée, Boyd m’a dit que j’avais un nouveau compagnon de beuverie, sauf que celui-là était sexy.” Damien rit. “Le problème, c’est que la fête se termine si vite maintenant. Elle devient bancale après seulement trois ou quatre verres.”

“Oui, je sais.” Gérald a essayé de le consoler, mais il était trop enjoué tout le temps pour garder une humeur solennelle. “Mais je parie que ça ne te dérangeait pas beaucoup quand tu sortais avec elle. Je peux le voir. Il y a cette femme ivre, mais magnifique, qui te tourne autour et tu n’as qu’à la ramener chez toi tous les soirs. Oui, ça a dû être dur ! réprimande Gérald.

“Eh bien, c’était génial au début, mais au bout d’un moment, tu as envie d’avoir une conversation en rentrant chez toi, tu vois ?”.

“Je suppose, mais je ne pense pas que c’est ce que tous les gars pensaient que tu ferais une fois rentré chez toi. N’importe lequel d’entre eux aurait échangé sa place avec toi en un clin d’œil.”

“Ouais, personne ne voit jamais l’autre côté avec elle. Tout ce qu’ils voient, c’est son apparence. J’ai voulu rompre plusieurs fois, mais…” Damien s’est coupé. “Je veux dire, regarde la femme de Hector, Kim. Tu ne la vois pas tomber à la renverse.”

“Parce qu’avec ces knockers, elle ferait mal à quelqu’un”. Gérald a plaisanté.

“Oui, c’est sûr.” Damien a essayé de siffler, mais ils ont tous les deux commencé à rire.

“Je n’arrive pas à croire que tu puisses rompre avec Mélanie, tu vas partout avec elle, comme un mari jaloux.”

“Je suis protecteur, pas jaloux.”

“Peu importe.” Gérald n’a pas fait la différence entre les deux.

“Mais je pensais aussi qu’elle serait devenue une personne plus responsable maintenant. Nous avons presque trente ans. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas eu d’enfants. Je ne suis pas sûre qu’elle ait le contrôle d’elle-même, sans parler des enfants.”

“Peut-être que c’est ce dont elle a besoin pour se redresser ?” ajouta Gérald.

“Et si ce n’est pas le cas ? Ce ne serait pas une expérience équitable.

“Alors tu attends un peu avant d’avoir des enfants. Peut-être qu’elle s’en rendra compte ? En attendant, elle est toujours aussi belle. Tu dois au moins apprécier ça ?”

“Je le fais. On dirait que toi aussi. C’est à peu près la quatrième fois que tu mentionnes à quel point elle est magnifique.”

“Toujours jaloux, hein ?” Gérald a toujours dit que Mélanie était magnifique, mais plus par révérence que par convoitise.

“Désolé Gérald. Je suis juste frustré qu’elle ne puisse pas boire trois ou quatre verres sans être pompette. Et je ne suis pas jaloux ! Je suis juste … protecteur parce qu’un connard essaie toujours de profiter d’elle quand elle est ivre.”

“Ne t’inquiète pas Damien, les femmes peuvent se redresser très vite quand les gars leur font des avances.”

“Pas Mélanie. Cela fait longtemps que nous n’avons pas traîné ensemble, mon ami. Je te le dis, une fois qu’elle sera sortie, je pourrais la déshabiller et la laisser dans une pièce avec quelqu’un et elle ne sourcillerait pas. Que crois-tu qu’il se passerait alors ?”

“Wow !” Gérald a réfléchi à certaines choses. Il a regardé Mélanie allongée sur le canapé. Son pantalon de survêtement moulant soulignait ses fesses rondes et courbes et le haut de coton court ne faisait pas obstacle à sa poitrine manifestement sans soutien-gorge. Il a souri en l’imaginant dénudée sur le canapé. Il s’est secoué pour sortir de sa rêverie, mais pas avant que Damien ne le remarque.

“Allez Damien !” Il a souri nerveusement, sachant que sa réaction était un peu trop évidente. “N’exagère pas. Elle doit avoir bu plus de verres que ça pour être aussi inconsciente.”

Gérald était un bel Asiatique, d’environ 1,80 m et de 100 kg trempé. C’était un bon gars et Damien et lui ont développé une grande amitié au travail. L’ex-petite amie de Gérald n’aimait pas passer du temps avec Damien et Mélanie à cause des problèmes évidents de Mélanie quand elle buvait et de la façon dont elle s’accrochait à Gérald quand elle était pompette. Damien ne voulait pas que Gérald ait des problèmes, alors ils ont simplement gardé une relation de travail.

Damien a regardé les yeux de Gérald rouler lentement sur la silhouette de Mélanie après son commentaire et il est devenu excité en sachant que Gérald pensait à ce qu’il venait de dire. L’idée de montrer à Gérald que Mélanie ne se réveillerait pas, même s’il commençait à enlever ses vêtements, l’a fait bander. Soudain, il a eu envie de jouer le jeu. Quel mal y aurait-il à cela ?

“Ok, je vais le prouver.” C’était là. C’est sorti de la bouche de Damien.

“Quoi ?”

“Regarde.” Damien s’est dirigé vers le canapé. Il a légèrement tourné Mélanie pour que son dos soit à plat sur les coussins. Il a lentement fait glisser ses pieds vers le bas jusqu’à ce que ses jambes soient également à plat.

“Damien, qu’est-ce que tu fais, mec ?” Gérald riait à gorge déployée, mais c’était un rire nerveux.

Damien l’a ignoré et a amené les deux mains de Mélanie au-dessus de sa tête et les a fait reposer sur le bord du canapé. Sa forme étirée montrait les jolis monticules sous son top en coton léger. Il y avait deux bretelles sur les épaules de Mélanie et de petits boutons au milieu du chemisier. Ses seins étaient si fermes qu’elle portait rarement un soutien-gorge, ce qui n’est pas passé inaperçu aux yeux des amis de Damien. Damien a ouvert les deux bretelles.

“Viens Damien”. Gérald était vraiment nerveux maintenant. “Elle va se réveiller et être vraiment énervée !”

“Ne t’inquiète pas Gérald. Elle ne se réveillera pas. Tu ne me croiras pas, alors je vais te le prouver.”

Damien a déplacé ses mains sur les boutons du chemisier de Mélanie et a commencé à les ouvrir. Lorsque le tissu s’est ouvert, Gérald a remarqué la forme impressionnante des seins de la femme de son pote qui apparaissaient. La courbe de chaque sein apparaissait au milieu de son chemisier. Ils étaient très pleins et très fermes alors qu’ils s’élevaient droit au-dessus de sa poitrine. Lorsque Damien a atteint le dernier bouton à sa taille, le chemisier s’est ouvert jusqu’à ce que les cercles sombres de ses mamelons ressortent du tissu. Les seins très ronds de Mélanie étaient maintenant visibles à cinquante pour cent.

Gérald ne s’est pas rendu compte qu’il a distraitement tendu la main vers le bas et touché sa virilité.

“Ouais, ils sont beaux, hein ?” Damien a remarqué la réaction de Gérald.

“Très bien, tu as prouvé ton point de vue, mais si un gars la tripotait, elle se réveillerait à coup sûr. Allez – boutonne-la avant qu’elle ne se réveille.”

Damien était extrêmement excité maintenant. Il était là, debout derrière la tête de sa femme, à regarder son chemisier ouvert avec son ami qui le regardait à quelques mètres de là. Gérald pensait à toutes les fois où il avait aidé Damien à sortir Mélanie de situations où quelque chose comme ça pouvait arriver, et maintenant, il était là à regarder avec impatience !

“Non, elle ne le fera pas – regarde.” Damien a dit en déplaçant ses mains sur le milieu de sa clavicule et en les écartant, faisant tomber le chemisier de Mélanie sur les côtés, laissant son haut complètement exposé. Il a commencé à masser ses seins et a déplacé ses doigts sur ses tétons, les encerclant. Mélanie a légèrement bougé, mais n’a pas ouvert les yeux ni fait quoi que ce soit pour montrer qu’elle se réveillait.

“Je te l’ai dit. Elle ne sait même pas que c’est moi.”

“La vache !” Les yeux de Gérald se sont agrandis en regardant la forme de Mélanie. Non seulement ses seins étaient des orbes presque parfaits, mais ils s’adaptaient si bien à son corps. Elle avait une belle peau, des épaules très féminines et une taille étroite qui faisait paraître ses seins plus gros qu’ils ne l’étaient. Pourtant, ses seins de taille 90 C étaient plus nombreux que ceux de sa petite amie et elle n’était pas aussi bien roulée que ça ! Il appréciait cette exhibition, mais était nerveux quant au résultat.

“Damien, allez, elle va se réveiller. Comment vas-tu expliquer ce qui se passe si je suis encore là ?”

“Je te le dis, elle est loin là. En fait, tu le fais ! Je vais te prouver qu’elle ne saurait pas qu’un étranger la tripote.”

“Non Damien, je … je ne pourrais pas te faire ça.”

“Fais-le pour moi Gérald, vraiment, c’est cool. Je me suis toujours demandé si elle se réveillerait même si quelqu’un le faisait.”

Gérald a levé les yeux vers Damien comme s’il perdait la tête, mais il voulait vraiment sentir les seins de Mélanie. Secrètement, il l’a toujours voulu.

“Tu ne seras pas énervé plus tard, n’est-ce pas ?” Gérald a mis en garde.

“Non, vraiment, vas-y. Mieux vaut toi qu’un étranger.”

Gérald s’est agenouillé à côté de Mélanie, fixant ses yeux pour voir si elle dormait vraiment. Il a hésité et a commencé à s’éloigner.

“Merde Damien, elle pourrait se réveiller à tout moment et je suis grillé.”

“Gérald, crois-moi, je vois ça tout le temps. Elle a bu au moins six verres de vin ce soir, elle est sortie.”

Les yeux de Gérald se sont déplacés sur la forme de Mélanie. Il a levé sa main droite et l’a posée sur sa poitrine. Il a laissé échapper un souffle qui montrait son approbation. “Bon sang !”

Comme Mélanie ne bougeait pas, il a pris son autre main et a commencé à masser ses deux seins. Ses mains sont descendues sur son ventre et sont revenues sur sa poitrine. “Je n’arrive pas à y croire ?”

Damien a remarqué que la main de Gérald glissait le long de son ventre plat, vers sa taille.

“Continue.”

“Quoi ?”

“Vas-y, les sweats. Je veux voir combien de fois elle peut dormir.”

Gérald voulait s’arrêter, mais il ne pouvait pas retirer ses mains de la peau douce de Mélanie. Il a déplacé ses mains sous la ceinture de son sweat jusqu’à ce que ses doigts effleurent quelques cheveux au-dessus de son sexe.

Damien a tendu ses longs bras au-dessus d’elle et a baissé son sweat jusqu’à ce qu’il soit à mi-chemin de son cul.

“Oh mon Dieu, elle ne porte pas …” Gérald a remarqué qu’elle n’avait pas de culotte.

“Elle en porte rarement. Tu vois pourquoi je suis si inquiet ?”

Gérald a passé ses doigts dans ses poils pubiens tout en gardant sa main gauche sur l’un de ses seins. Il avait aussi une grosse érection maintenant. Il avait envie d’enfouir son visage dans le corps de Mélanie, mais ne voulait pas prendre plus d’initiative que ce que Damien lui avait donné.

Mélanie a finalement remué. Damien s’est penché sur elle pendant que Gérald se levait d’un bond et reculait. Il a dit quelques mots en la soulevant pour la mettre en position assise. Les yeux de Mélanie roulaient et s’ouvraient à peine. Gérald a remarqué qu’elle n’était pas consciente que son haut était enlevé ou que quelqu’un d’autre était dans la pièce. Il a entendu Damien lui parler.

“Ok Mo, nous allons nous changer maintenant et te mettre au lit. Tu as encore passé une nuit difficile.”

“Est-ce que … est rentré chez lui ?” Mélanie déglutit en quelque sorte.

“Oui, il est rentré chez lui.”

“OKay.”

Damien l’a penchée en arrière et a baissé son pantalon de survêtement. Il lui descendait autour des genoux maintenant. En regardant vers Gérald, il a soulevé ses jambes pour pouvoir les enlever complètement. Damien savait que ses fesses seraient face à Gérald lorsqu’il le ferait, exposant son cul et sa chatte à lui. Un regard en face de son ami a confirmé ses pensées. Gérald était concentré sur la ligne séparant les deux lèvres de la chatte, qui étaient à leur tour entourées d’un cul très fin et de longues jambes s’étendant jusqu’à l’endroit où Damien tenait ses chevilles.

“Jésus Damien !” Gérald fixait la chatte de l’épouse ivre. Elle lui semblait superbe, mais cela devenait un peu fou. Son meilleur pote était en train de déshabiller sa femme devant lui.

“Je t’avais dit qu’elle ne remarquerait pas !” Damien a répondu comme s’il avait gagné un prix. Il l’a allongée de nouveau sur le canapé.

“Assieds-toi sur le canapé avec elle”. Damien était maintenant très autoritaire. “Cela ne lui viendra même pas à l’esprit qu’elle est allongée nue à côté d’un autre homme.

Gérald était hypnotisé et a simplement suivi le mouvement. Il s’est assis à côté de Mélanie. Elle était recroquevillée, la tête à l’extrémité du canapé, mais ses fesses étaient à trois pouces de sa jambe. Gérald a fixé ses magnifiques hanches galbées, ses globes ronds, et enfin son doux sexe à quelques centimètres de ses mains.

“Vas-y Gérald. Fais ce que n’importe quel gars ferait s’il était dans cette situation. Je veux voir ce qui se passerait.”

“Mais Damien ?”

“Je te dirai quand t’arrêter.”

Gérald a posé sa main sur la hanche de Mélanie. Sa peau était douce et chaude au toucher. Il a abaissé sa main droite sur sa joue droite et a senti ses courbes. Il l’a fait glisser plus loin autour et sous sa joue, puis entre ses jambes. Il n’était pas sûr que Damien dise quelque chose, mais à ce stade, il ne pouvait pas se retenir beaucoup.

“Putain de merde, Damien ! Je viens de la toucher. Elle n’a même pas bronché !”

“Je te l’ai dit. Je dois toujours garder l’œil ouvert car c’est ce qui pourrait arriver.”

Soudain, Mélanie a remué. Elle a baissé les yeux en plissant les yeux et a remarqué sa nudité.

“Damien ? Mes vêtements ont disparu ?”

“Désolé Mél, mais tu as bu et tu as renversé des trucs sur tes vêtements.”

“La maison de Gérald ?”

Gérald est devenu rigide en espérant qu’elle ne remarquerait pas qu’il était juste à côté d’elle. Mais Mélanie a regardé derrière elle en essayant de se concentrer sur la personne qui était assise avec elle.

“C’est Gérald ?”

“Oui, désolé Mél.” Damien essayait de s’en sortir. “Gérald restait chez toi ce soir, tu te souviens. Il est sorti accidentellement pendant que j’enlevais tes vêtements mouillés.

“Ceux de Gérald sont … . Je suis toute mouillée et Gérald est là.” Puis, après une pause, elle a continué. “Ok, Gérald est un bon ami. Je suis nue, d’accord.”

Mélanie s’est retournée sur le dos, exposant une fois de plus ses seins à Gérald. Puis elle a laissé tomber une jambe sur le sol et a plié l’autre au niveau du genou, séparant ses jambes et exposant une face entière de sa chatte à Gérald.

“Oh mon dieu, Damien. C’est trop pour moi. Elle est trop chaude, putain !”

“Tu vois ? affirme Damien. “Elle ne bronche même pas quand elle est nue devant toi. Que ferait un autre gars dans ta position, hein ?”

“Je devrais la baiser, Damien”. Gérald a cédé. Il voulait dire “ils”.

Damien a soupiré et a regardé Gérald. “Je n’ai pas pensé à quel point ce serait une taquinerie pour toi. Je suis d’accord avec ça si tu veux FAIRE quelque chose Gérald. Aucun homme ne devrait avoir à s’éloigner de l’endroit où tu es en ce moment.”

Gérald a fixé Damien. “Damien, tu as fait passer ton message. La déshabiller est une chose, mais tu me permets de faire l’amour avec ta femme ?”

“Oui, je veux voir si elle se réveille au moins. Mieux vaut toi qu’un étranger.”

“Damien, je te donne un moment pour y réfléchir, mais si tu ne le fais pas, s’il te plaît, ne le regrette pas.”

“Aucun regret, Gérald.”

Gérald a retiré sa chemise, son pantalon et ses sous-vêtements. Son érection était assez importante pour sa petite taille. Mais au lieu de la baiser, Gérald s’est agenouillé devant le canapé et a plongé son visage dans la chatte de Mélanie. Alors que sa langue se frayait un chemin dans et autour de son doux sexe, Mélanie a commencé à se tordre sur le canapé. Damien s’est agenouillé à côté d’elle.

“Tu te sens bien Mél ?”

“Mmmm. Très bien.” Après une pause, elle a de nouveau gloussé. “Comment peux-tu parler quand tu fais ça ?” Elle a ouvert davantage ses jambes alors que Gérald a déplacé sa langue plus profondément entre ses lèvres. “Jin est là maintenant ?”

“Oui, tu aimes ça ?” Damien l’a encouragée.

“Oui, baise ici.”

“Tu as entendu son partenaire.” Damien a fait glisser ses mains sur les seins de Mélanie et a invité son ami à monter à bord. Gérald s’est levé et a mis son érection contre sa chatte. “Tu as toujours voulu faire ça, n’est-ce pas ?” Damien a ajouté.

“Bon sang mec, qui ne le voudrait pas”. Il s’est enfoncé et s’est penché sur Mélanie pour pouvoir tenir ses seins pendant qu’il la baisait. Il a pris son temps et a vraiment apprécié son ouverture serrée. “Bon sang, elle est si serrée, même si elle est ivre. Incroyable !”

Mélanie a de nouveau remué et est devenue plus consciente.

“Tu te sens différent Damien.”

“C’est parce que Gérald te baise, pas moi.”

“Non, il n’est pas censé me baiser, Damien, pourquoi ?”

Gérald savait que tout cela allait lui retomber dessus quand elle s’en souviendrait, mais sa chatte se sentait bien trop bien pour s’arrêter.

“Tu te fais bien baiser ?” Le ton de Damien montrait peu d’émotion.

Sa voix était moins brouillée maintenant. “Yesss, je me fais bien baiser. Continue de baiser, encore.” Elle a soupiré.

Mélanie a baissé les yeux et regardé Gérald qui glissait sa queue entre ses jambes, puis elle a remonté vers Damien.

“Damien ? Pourquoi me baise-t-il ?”

“Tu as commencé à danser et à te déshabiller. Je ne pouvais vraiment pas l’arrêter après que tu aies demandé à le baiser ?”

“J’ai fait ça ? Lui aussi ?” a lâché Mélanie.

“Alors tu as déjà fait ça avant ?” L’érection de Damien grandissait en même temps que sa colère feinte. Gérald accélérait son rythme tandis que Mélanie se poussait contre lui.

“Richard … dans la salle de bain … après le dîner.”

“Je me souviens de cette nuit-là, Mél. Nous sommes allés avec Richard Stracca et sa femme à un dîner-théâtre. Richard t’a montré la salle de bains. Je savais que tu étais parti longtemps. Alors tu l’as baisé ?”

“Non, j’ai sucé sa bite.”

À ce moment-là, les yeux de Gérald se sont agrandis et il a changé son rythme pour de longues et lentes poussées.

“Que s’est-il passé Mél ?”

“Je me souviens … sur le sol. Oooh.” Elle poussait en arrière contre Gérald maintenant. “Il a mis sa bite dans mon visage et a enlevé mon haut … oui, ooh ! Gérald, c’est bon !” Gérald était sur le point de jouir. “Il a dit que je lui avais promis, alors je l’ai fait pour qu’il n’y ait pas de problème.”

“Montre-moi ce que tu as fait avec Richard, Mél.” Damien a dit en enlevant son pantalon.

L’épouse a ouvert grand la bouche et a pris le membre épais du meilleur ami. Elle a bougé de haut en bas sur son érection comme si elle le savourait, tout en gémissant à cause des coups que Gérald lui donnait.

Soudain, Gérald s’est arrêté, s’est penché en arrière et a laissé échapper un grognement en jouissant.

Mélanie repoussait encore lorsque Gérald s’est arrêté.

“Non, ne t’arrête pas, s’il te plaît encore !”

Gérald a secoué la tête et a pris une profonde inspiration. “Je ne peux pas, j’ai fini.”

Damien a fait glisser sa queue de la bouche de Mélanie et s’est déplacé entre ses jambes. Il a poussé dedans et a accéléré son rythme rapidement.

“Alors, je ne peux vraiment pas te faire confiance quand tu bois, n’est-ce pas ?”

“Seulement un peu, Damien. Oooh, oui, c’est bien. Je ne peux pas les arrêter parfois quand…”

“Montre à Gérald comment tu as sucé la bite de Richard !”

Gérald s’est déplacé à califourchon sur le canapé et Mélanie l’a pris dans sa bouche, goûtant son propre jus.

Damien enfonçait sa bite plutôt épaisse en elle. “Tout le monde veut te baiser. Je ne peux pas les arrêter tant que tu bois comme ce Mo. Peut-être que c’est mieux de les inviter à te baiser quand tu es ivre puisque c’est ce que tu ferais de toute façon. Au moins, je pourrais alors en profiter aussi. Aimerais-tu ça Mo ?”

“OOOooooohh. Oh cummn, cumm. Ohhh !” Mélanie a joui fort. Gérald est venu quelques secondes plus tard lorsque Mélanie a retiré sa queue de sa bouche et l’a laissé jouir sur ses lèvres. Damien a joui quelques secondes après avoir vu ça.

Gérald n’arrivait pas à croire ce qu’il venait de voir et d’entendre. “Damien, je suis désolé, je n’ai jamais su que tout cela se passait. Je ne me suis jamais approché d’elle, je le jure.”

“Ne t’inquiète pas Gérald, c’est mieux que je le sache. Maintenant que je sais que c’est une salope, je vais commencer à la traiter comme telle. Promets-moi juste que tu ne la baiseras pas si je ne suis pas là aussi.”

Gérald était bouleversé par toute la scène et aussi par ce que Damien venait de dire. Une partie de lui voulait sortir de ce pétrin, mais en regardant Mélanie, il savait qu’il aimerait quelques rappels s’il le pouvait.

—–

Quelques semaines plus tard, Gérald a appelé Damien à propos d’une invitation qu’il avait reçue pour la fête du Nouvel An de Hector Donner. Hector était l’un de leurs partenaires de racquetball. Gérald est passé dans le bureau de Damien quelques minutes après 17 heures.

Gérald était très hésitant dans ses conversations avec Damien depuis cette nuit-là et ils n’en avaient même pas parlé depuis.

“Salut mon grand, je me demandais juste si tu avais reçu une invitation de Hector ?”.

“Oui.” Damien a levé les yeux au ciel.

“Tu y vas ?”

“Probablement.”

“Regarde Damien.”

“Gérald, je ne regrette rien du tout.”

“Comment Mélanie gère-t-elle la situation ?”

“Avec quoi ?”

“Cette nuit-là.”

“C’est pour ça que tu n’es pas revenu lui rendre visite ?”

“Eh bien, oui, c’est un peu inconfortable à cause de ce qui s’est passé.”

“Il ne s’est rien passé Gérald.”

“Merci Damien. J’apprécie.”

“Non, je veux dire qu’elle ne se souvient pas que quelque chose se soit passé !”

“Allez. Je ne peux pas le croire ! Elle nous parlait et nous racontait cette merde avec Richard qui lui enlevait le haut et la faisait…”

“N’y va pas.” Damien l’a coupé. “C’est une de ces choses dont je te parlais. Elle s’évanouit après avoir bu et ne se souvient pas. Je ne suis pas sûr de savoir qui d’autre l’a baisée maintenant. Mais elle ne se souvient de rien, sauf d’avoir dîné avec toi.”

Quelques jours plus tard, Gérald est passé chez Damien. Mélanie leur a servi du café pendant qu’ils discutaient dans le salon. Au grand étonnement de Gérald, Mélanie l’a à peine remarqué.

“Comment ça va Gérald ?” Elle a demandé lorsqu’ils se sont assis pour la première fois. Elle lui a donné un petit baiser sur la joue, mais n’a montré aucun signe de réaction.

—–

Le soir du Nouvel An, Damien et Mélanie se sont présentés à la maison de Hector vers neuf heures du soir. Gérald était là, Richard aussi, ainsi que Hector, leurs épouses, et Gérald, sa petite amie faisait une garde à l’hôpital. Tout le monde passait un bon moment à partager des histoires, à manger et à boire. Damien a remarqué que les gars observaient Mélanie chaque fois qu’elle prenait un autre verre de vin.

À dix heures et demie, Mélanie était légèrement ivre, mais c’était aussi le cas de certaines des autres épouses et de la plupart des gars. C’est Damien qui a bu le moins de verres. Il voulait être très clair sur son plan de ce soir.

Mélanie portait une robe noire qui plongeait bas sur le devant, était nue dans le dos et remontait haut sur son côté droit. Elle se balançait quand elle bougeait, donnant un effet exotique. Mélanie était très sexy en la portant.

Lorsque le ballon de Times Square a touché le fond plus tard dans la nuit, tout le monde était en effervescence. Ils ont tous partagé des baisers entre eux. La seule chose qui empêchait les gars de glisser leur langue à Mélanie était la présence des autres épouses. Pourtant, certains des baisers qu’elle a partagés avec les autres gars étaient plutôt humides. Richard, par exemple, a eu une belle poignée de la poitrine de Mélanie lorsqu’elle s’est tournée vers lui pour recevoir un baiser. Damien ne pouvait pas vraiment se plaindre puisque la femme de Hector, Kim, a montré un formidable décolleté en se penchant sur la chaise de Damien pour lui donner un gros baiser.

Comme Mélanie commençait à trébucher davantage, Damien a demandé s’il pouvait l’amener quelque part où s’allonger. Tout le monde était au courant de son problème, mais Damien se demandait si les épouses étaient au courant de la partie sexuelle. Vu la façon dont elles espionnaient toujours Mélanie, il sentait qu’elles avaient des soupçons. Damien a bien précisé qu’il l’emmènerait dans la chambre d’amis de Hector “à l’autre bout de la maison”, où c’était bien tranquille et où elle ne serait pas dérangée.

Il a demandé à Gérald de l’aider malgré les offres des autres épouses, surtout Kim. Lorsqu’il est arrivé dans la chambre d’amis, il a allongé Mélanie sur le lit. La coupe de la robe exposait sa jambe presque jusqu’à la hanche. Ses mamelons dépassaient à travers le tissu fin. Gérald l’a regardée, tandis que Damien s’éloignait vers la porte.

“Tu ne veux pas la couvrir un peu ?”

“Non, c’est bon, personne ne reviendra ici de toute façon.”

Mélanie s’est légèrement tournée et son licou a été tiré sur le côté, montrant plus de décolleté.

“Euh, tu es sûre ?”

“Oui, laissons-la dormir.”

Damien s’est arrêté à la porte alors qu’ils quittaient la pièce. “J’arrive tout de suite.” Gérald s’est dit que Damien avait décidé de la couvrir davantage. Il avait tort.

Damien a pris le tissu encadrant son décolleté plongeant et l’a négligemment déplacé sur le côté, exposant un sein. Il a détaché le licou pour qu’il glisse lorsqu’elle bougerait. Puis il a déplacé l’ourlet court de la robe sur le côté, montrant sa culotte noire en soie. Il était sûr que les gars trouveraient une excuse pour venir la voir et il avait hâte de voir leur réaction. Il devait juste s’assurer que les autres femmes étaient occupées. Aucune d’entre elles n’aimait vraiment Mélanie à cause de ce qui lui arrivait toujours, alors elles resteraient probablement à l’écart.

Personne n’a essayé d’aller voir Mélanie, alors après environ vingt minutes, Damien a décidé d’intensifier le problème lorsque Richard est passé dans le couloir.

“Hé Richard, jette juste un coup d’œil pour voir si ma femme dort encore bien ?”

“Bien sûr – après avoir frappé la tête”.

Richard se rendit directement dans la chambre, ouvrit la porte et jeta un coup d’œil à l’intérieur. Une petite veilleuse éclairait la pièce juste assez pour qu’il puisse remarquer l’état de déshabillage de Mélanie. Richard a fermé la porte derrière lui et a écouté si d’autres pas descendaient sur le sol en bois du couloir. Il s’est approché de Mélanie et a tendu la main vers le bas, écartant davantage le tissu, exposant complètement ses seins. Richard a continué son exploration en déplaçant sa main sur sa poitrine. Il a déplacé son autre main le long de sa jambe jusqu’à sa hanche.

Soudain, sans prévenir, Damien est apparu dans l’embrasure de la porte. “Que fais-tu exactement là Richard ?”

“Oh mon Dieu. Je suis désolé Damien. Elle était comme ça quand je suis entré, je te le jure ! Je suis un peu ivre. J’ai commencé à arranger sa robe, mais ensuite je…”

“Alors tu devais juste toucher ?”

“Je suis désolée Damien. Je vais y aller, ne te fâche pas s’il te plaît. Nous avons tous trop bu.”

“Eh bien, elle ne te fera pas une autre pipe en étant évanouie comme ça.”

“Quoi ? Damien, je …”

“Laisse tomber, elle m’a tout raconté. Gérald était avec nous quand elle me l’a dit. N’est-ce pas Gérald ?” Gérald s’est avancé juste derrière Damien.

“Gérald ? Tu sais ?” Richard avait très peur de se faire prendre.

Gérald est entré dans la pièce et a remarqué la poitrine exposée de Mélanie.

“Ok, ok”. Punch me out Damien, mais je n’ai pas pu m’en empêcher. Elle était à genoux, ivre, et faisait signe à mon pantalon ! Merde Damien, je veux dire ?”

“Je sais. C’est bon.”

“Quoi ?”

“Il est temps que ses petites habitudes de clocharde la rattrapent.”

“Qu’est-ce que tu veux dire ?”

“Cette fois, je vais la laisser partir et lui faire voir ce qu’elle fait quand elle est ivre en présence d’étrangers.”

Gérald savait ce que Damien proposait. Il n’allait rien dire si cela signifiait qu’il allait pouvoir à nouveau faire l’amour avec Mélanie.

“Gérald, va dire à Hector de dire aux femmes que nous regardons une rediffusion du match que nous avons manqué plus tôt dans la soirée. Puis reviens ici avec lui.” Damien établissait toutes les règles maintenant et tout le monde écoutait.

Damien a fait asseoir Mélanie alors que la robe tombait de ses épaules. Hector et Richard sont revenus dans les trois minutes.

“Nous sommes seuls pour un moment ? demanda Damien.

“Oui, mais quoi…” Hector a vu Mélanie sur le lit avec ses seins exposés. “Damien ?”

“Eh bien, c’est comme ça Hector. Tout ce que j’entends, c’est que tout le monde veut sauter sur les os de Mélanie. Il semble que Richard ici présent ait déjà profité d’elle à une autre occasion, Gérald a eu son tour aussi.” Les gars se sont tous regardés avec stupéfaction. J’ai décidé que la petite salope ne devait pas agir dans mon dos, alors je veux la confronter à l’acte.”

“Tu veux dire que tu veux que nous nous tapions ta femme pour que tu puisses l’attraper ?”

“Seulement si elle est consentante, oui.”

“Mais elle n’est pas consentante.”

“Alors, baise-la jusqu’à ce qu’elle dessaoule, puis que quelqu’un m’appelle si elle n’arrête pas.”

Damien fit signe à Richard d’échanger sa place avec lui. Richard a rapidement obéi. Damien s’est levé et a fait semblant de s’éloigner. Il a fait signe aux gars de passer devant. “Allez-y. Voyons si elle te résiste un tant soit peu.”

Les gars étaient tous nerveux, mais personne ne voulait manquer une chance de faire l’amour avec Mélanie. Elle a marmonné quelque chose et Richard l’a adossée contre sa poitrine. “C’est bon Mélanie.”

Après une pause, il a tendu la main vers l’avant de son corps et a caressé ses seins. “Tu es si belle, nous ne pouvons pas nous en empêcher. Nous savons que tu aimes l’attention, nous voulons juste t’en donner un peu, ok ?”. Alors que ses doigts faisaient le tour de ses tétons, Mélanie a commencé à prendre de grandes respirations.

“Où est Davvid ?” Les yeux de Mélanie ont essayé de regarder autour de la pièce sombre.

“Damien s’est évanoui. Ne t’inquiète pas, nous ne le dirons pas. Allez Mélanie, c’est le réveillon du Nouvel An, faisons la fête !”

Mélanie a appuyé sa tête en arrière sur l’épaule de Richard pendant qu’il massait ses seins. Gérald s’est assis à côté d’elle et a tendu la main pour faire glisser sa robe sur ses hanches. Mélanie a laissé échapper un petit rire.

“Seulement parce que c’est le Nouvel An, d’accord ?” Mélanie leur donnait le feu vert même s’ils savaient qu’elle n’avait pas les idées claires. Hector a regardé, abasourdi. Il s’est rapidement déshabillé et a commencé à se caresser pendant que la scène se déroulait devant lui.

Richard a penché la tête de Mélanie en arrière et a commencé à l’embrasser fortement. Ses mains ont continué à passer sur ses seins alors qu’il la faisait pencher sur le lit. Gérald a soulevé ses jambes au niveau des genoux, les a écartées et a plongé son visage dans sa chatte étonnamment humide. Mélanie a commencé à gémir alors que les deux hommes prenaient le contrôle d’elle.

Après quelques minutes, Gérald s’est assis sur ses genoux et a poussé sa queue contre la chatte en attente de Mélanie. Il pouvait entendre l’humidité de ses lèvres qui se séparaient. Il a levé ses jambes plus haut dans l’air et a poussé son poids sur ses fesses alors qu’il commençait à pousser à l’intérieur d’elle.

Richard a pris le relais et s’est assis sur ses genoux derrière la tête de Mélanie. Il a placé sa queue contre sa bouche. Au début, elle a gardé les lèvres serrées, puis elle a commencé à les écarter à mesure que le rythme de Gérald s’accélérait. Cela a rendu la sensation d’autant plus agréable pour Richard que sa bouche l’embrassait.

Mélanie a gémi avec la queue de Richard dans sa bouche pendant que Gérald se jetait sur elle. Elle a ouvert sa bouche et a passé sa langue sur la queue de Richard alors que le plaisir s’installait. Elle a tourné son visage de droite à gauche lorsque Richard a commencé à éjaculer, attrapant autant qu’elle le pouvait sur son visage. Elle a continué à se balancer dans Gérald en criant “oooh, oh, oowhh !”.

Après que Gérald se soit retiré de Mélanie, Damien est revenu dans la pièce. Il s’est dirigé vers le lit et s’est assis en face de sa femme. “Est-ce que c’est ce qui arrive quand tu es ivre ?”

“David ?” La voix de Mélanie est devenue plus claire. “Oh non ! Non, ce n’est pas le cas ! J’ai trop bu, David, à la fête. Ils sont entrés et ont commencé à me toucher et j’ai juste … s’il te plaît, je suis désolée.”

“Tu dis que tu as essayé de les arrêter ?” Damien a levé les yeux vers eux.

“Non Damien.” Gérald a sauté sur l’occasion avec ce qu’il savait que Damien voulait entendre. “Ses vêtements étaient déjà enlevés quand nous sommes entrés et elle a dit que nous pouvions faire la fête avec elle !”

“C’est ce qui s’est passé Mo ?”

“Je ne … me souviens pas.”

“Mais tu ne les as pas arrêtés.”

“Une fois qu’ils ont commencé à se toucher, je, eh bien, ça m’a semblé …”

“Tu vas t’en souvenir cette fois, Mélanie. Tu vas te souvenir de la petite salope que tu es quand tu bois comme tu le fais.”

Damien a fait tourner Mélanie pour que son visage soit sur ses genoux maintenant nus. Il a caressé ses seins pendant qu’elle s’agenouillait en avant sur le lit, les fesses à l’air face à la pièce.

“Mmmm, ne fais pas ça David, c’est trop bon.”

“Je crois que c’est le tour de Hector, Mo.”

“Whah ? Non. David, pas en face de toi ?”

“Oui. Tu vas avoir ce que tu as demandé.” Damien fit signe à Hector de prendre son tour. “Et je veux voir ce que j’ai manqué”.

Hector ne s’est même pas agenouillé derrière elle. Il s’est penché sur le lit et a mis sa bite retournée entre les lèvres de sa chatte. Il est descendu durement sur ses fesses avec ses hanches en poussant sa queue recourbée à l’intérieur d’elle.

“Maintenant, montre-moi ce que tu as fait pour Richard”. Damien a ouvert son pantalon et sa bite a jailli en hauteur. Les yeux de Mélanie se sont écarquillés de surprise, mais elle a rapidement attrapé sa tige maintenant palpitante et a enfoncé sa tête vers le bas, bouchant avidement la bite de son mari. Elle a fait rouler sa langue autour, a léché ses testicules, puis a déplacé ses lèvres sur la tête avant de glisser à nouveau lentement sa bouche le long de sa longueur ; tout cela pendant que Hector la pompait par derrière. Des grognements s’échappaient à la fois de Hector et de Mélanie alors qu’il la claquait par derrière.

“Ohhhh. Fu-uuck. Ohhh !” Mélanie a gémi.

“Tu aimes ça, petite salope, n’est-ce pas ?” Damien l’a pressée.

Mélanie n’a pas répondu car elle a sucé la queue de Damien avec zèle.

Damien et Hector ont tous deux joui peu après.

“Tu as aimé ça, n’est-ce pas ?” Damien l’a grondée.

“Oui. David, tu sais qu’une fois que j’ai commencé …”

Damien a regardé par-dessus et a remarqué que Richard et Gérald étaient de nouveau prêts.

“Alors amuse-toi bien ce soir, Mo.”

“Qu’est-ce que tu veux dire ?” Mélanie a dit avec surprise.

Richard s’est allongé sur le lit pendant que Damien se levait.

“Je veux dire, vas-y et baise ton cerveau, parce que ça va se terminer après ce soir.”

Damien a soulevé Mélanie par-dessous ses cuisses, en écartant ses jambes, et l’a posée sur l’érection en attente de Richard. Damien s’est penché en avant en faisant cela, poussant le poids de Mélanie sur la queue de Richard. Mélanie a laissé échapper un frisson, mais a commencé à chevaucher Richard alors que Damien la relâchait et commençait à lui lécher l’oreille. Damien s’est lentement éloigné et Mélanie s’est bientôt penchée sur Richard, se déhanchant sur lui avec ses genoux plantés sur le lit pour faire levier, son cul se soulevant en même temps.

Damien a remarqué la réaction de Gérald et l’a incité à se mettre en place lui aussi.

Gérald a placé ses mains sur les hanches de Mélanie et elle s’est penchée en avant par anticipation. Elle a pris la plus petite bite de Gérald dans son cul. Hector n’arrivait pas à croire ce qu’il voyait et son érection est revenue rapidement. Il s’est déplacé à côté du lit pour qu’elle puisse le prendre dans sa bouche.

Après quelques minutes, les hommes ont remarqué que Damien n’était plus dans la pièce.

“Où est-il allé ?” Commenta Hector.

“On s’en fout !” Grogne Richard.

Quelques minutes plus tard, la porte s’est ouverte et certaines des autres femmes regardaient dans la pièce, choquées. Des bruits de “Oh mon Dieu ! Mais qu’est-ce qui se passe ? Ces salauds !” Remplissaient la pièce.

“Ne laisse pas David voir ça !” a prévenu une autre voix.

“J’ai toujours su qu’ils baisaient cette salope ivre !” a crié la femme d’Hector, Kim.

Hector a jeté un regard suppliant mais était trop plongé dans la bouche de Mélanie pour bouger. Richard n’a même pas pris la peine de jeter un coup d’œil.

“Ok Hector, deux personnes peuvent jouer à ce jeu !” Kim a crié. “Et si je commençais à baiser tes amis. Je vais, je vais … montrer mes seins à chacun d’entre eux ! Et David sera le premier, le pauvre !” Elle a dit en claquant la porte derrière elle.

—-

Plus tard cette semaine-là, Damien a aidé Mélanie à sortir de la douche.

“Je t’ai vu parler avec mon copain de golf Tom au supermarché hier Mo. Que dois-je faire avec toi ?”

“L’inviter à boire un verre, je suppose.”

“Tu ne penses pas que certains de ces gars vont finir par comparer leurs notes ? Nous devons penser à un autre fantasme. Ça doit être difficile de prétendre que tu es complètement ivre et hors de contrôle.”

Mélanie rit. “Je suis juste assez ivre la plupart du temps.” Elle a réglé sa voix. “Quoi qu’il en soit, c’est toujours un bon plan. Ils l’aiment tous de cette façon. Je suis une cible facile et ils sont tous soulagés que je ne me souvienne pas. Au fait, comment était Mme Donner ?”

“Très chaude et elle veut revenir ici pour se faire pardonner de ce qui s’est passé avec toi et Hector.”

“Oh, tu apprécies ces gros nichons ?”

“Pas autant que j’ai apprécié cette scène sur le lit avec les trois gars en toi !”

Damien a tiré Mélanie vers le canapé et l’a fait descendre sur lui. Elle s’est assise et a mis ses mains derrière sa tête en chevauchant Damien. Elle a ensuite caressé ses seins qui ont commencé à rebondir. Ses mamelons étaient encore endoloris par la fête. En levant les yeux vers la baie vitrée ouverte, elle a salué M. Owens. Le vieux monsieur ne manquait jamais une occasion de la regarder baiser avec Damien.