Jeune salope en webcam

Jeune salope en webcam

Laissez-moi juste dire une chose à mon sujet avant de vous dire autre chose : j’aime la bite.

J’aime tout ce qui s’y rapporte. J’aime sa texture, douce et veloutée et si soyeuse. J’aime le goût, si viril et fort et puissant. L’odeur… captivante et masculine. Chacun est unique et différent, mais tout aussi beau pour moi. Un peu comme un flocon de neige.

Mais la chose qui m’excite le plus dans les coqs combinés, c’est leur capacité à se mettre en érection. Je n’aime rien de plus dans ce monde qu’une bonne bite bien dure. Je suis absolument stupéfait et émerveillé par tout le processus. De la voir passer d’un état sans vie et flasque à un état d’excitation douloureuse, gonflée et engorgée et prête à baiser. J’aime savoir que si je traite bien cette belle bite, si je lui donne l’attention qu’il faut, je vais provoquer la plus époustouflante explosion de sperme blanc nacré. C’est comme si c’était mon propre 4 juillet !

Malheureusement, je n’ai pas eu beaucoup d’expérience personnelle avec eux. J’ai eu mes quelques amants gênants, puis mon mari, et nous sommes ensemble depuis dix ans. Mais cela n’a fait qu’alimenter mon appréciation de la bite. Soyons réalistes, nous voulons vraiment ce que nous ne pouvons pas avoir. Je suis une épouse aimante et loyale… mais je pense tout le temps à la bite dure. Chaque fois que je vois un homme séduisant, je me demande ce qu’il faudrait pour que sa bite s’appuie sur les limites de son jean… pour qu’il soit désespéré d’être sucé et baisé par moi. C’est ce qui m’énerve le plus. L’idée que je puisse avoir le pouvoir de faire lever la bite d’un homme et de la faire remarquer, que ce soit par mon regard, mes actions ou même mes paroles. Pourquoi pensez-vous que j’aime tant écrire de l’érotisme ? L’un des meilleurs commentaires que j’ai reçus était un simple merci pour un orgasme incroyable. Je vous le dis, j’étais sur un nuage toute la journée après cela.

Maintenant, à cause de ma fascination pour tout ce qui est en érection, j’ai une mauvaise fixation sur les hommes qui se masturbent. J’ai toujours voulu voir un homme qui me fait mal, puis qui caresse ce connard jusqu’à ce qu’il gicle du sperme chaud partout (de préférence sur moi !) Mais bien sûr, je me retrouve avec un homme qui n’a aucune envie de le caresser, encore moins pour un public. “A quoi bon”, me demande-t-il, “je t’ai toi”. Le fait que je pense qu’un homme le caresse en pensant à moi n’est pas le meilleur compliment qu’on puisse me faire. Non, ce n’est pas du tout important.

Ma fascination a donc grandi et mon amour pour les bites gratifiées s’est poursuivi sans partage. Que pouvait faire une fille fidèle et solitaire ? Elle découvre un beau mot : webcam. Ou devrais-je dire que c’est elle qui m’a découvert ?

C’est il y a un peu plus d’une semaine que j’ai été retrouvée, observant oisivement quelques discussions sur mon site préféré, Literotica. Je ne me souviens même pas dans quelle pièce j’étais, j’aurais pu être dans le salon principal pour ce dont je me souviens. Je sais que les choses étaient très lentes cette nuit-là, et que personne n’avait rien d’intéressant à discuter. Je m’apprêtais à me déconnecter, quand tout à coup un message privé est apparu.

“Aimez-vous regarder les hommes ?” m’a-t-il demandé. Moi aussi ! Je n’arrivais pas à croire que cette question m’était destinée. C’était comme si j’étais resté sur la touche toute ma vie, et l’entraîneur m’a finalement demandé de rejoindre le grand match. Je n’ai pas pu répondre assez vite.

“OUI !” J’ai crié par le biais de mon modem câble. Nous avons commencé à parler légèrement et de manière un peu enjouée, et il m’a demandé si je voulais voir sa webcam. J’en avais entendu parler, mais comme je n’avais jamais eu la mienne, je ne savais pas vraiment comment elle fonctionnait. J’ai un très vieil ordinateur de merde, et je n’ai jamais pris la peine de m’en procurer un parce que je savais qu’il serait trop lourd à manipuler. De plus, j’ai toujours été un peu timide en ce qui concerne mon apparence. La plupart des hommes semblent vouloir un petit top model, et personne ne pourrait m’accuser de cette profession. Je suis à l’aise dans ma peau, mais pas assez pour la diffuser à des centaines de personnes sans visage. Enfin, pas encore assez à l’aise. Chaque jour a été une expérience de croissance et d’apprentissage pour moi, donc je ne dirai jamais jamais rien.

Comme je le disais, j’ai été invité à voir sa caméra. J’ai tout de suite été intrigué, alors après être allé camper dans un autre service de messagerie, j’ai appuyé avec empressement sur le bouton d’acceptation. Je dois dire que je ne regretterai jamais ce moment aussi longtemps que je vivrai. Il m’a montré sa belle bite bien dure, et j’étais à bout de souffle. C’était tellement beau ! Pas vraiment grosse, mais épaisse et solide. Il avait l’un des plus incroyables tuyaux que j’avais jamais vus, si gros et gonflé et presque violet à l’effort. Il avait un aspect brillant, et quand je lui ai demandé, il m’a dit qu’il adorait le lubrifier avec de l’huile. C’était tellement érotique, de voir ses doigts brillants glisser le long du manche, monter et tourbillonner autour de cet énorme embout. Dire que j’étais excitée serait l’euphémisme de l’année.

Alors que nous continuions à parler, ou plutôt à taper, il me disait qu’il aimait se masturber. Il faisait en sorte que cela dure le plus longtemps possible, n’importe quoi pour prolonger ce sentiment de dureté. Ma chatte était tellement mouillée que je regardais ses doigts glisser sur ce rythme hypnotique, et je savais que c’était l’une des choses les plus amusantes que j’avais jamais faites. Il m’a ensuite dit qu’il aimait non seulement la caresser, mais aussi laisser les gens le regarder et se regarder lui-même. Je pensais qu’il ne parlait que des femmes, mais ce n’était pas le cas. Il aimait aussi voir des hommes. Même pas d’un point de vue sexuel… presque d’un point de vue compétitif. Il (je l’appellerai “S” par souci de confidentialité) m’a dit qu’il prenait son pied en étant jaloux. Il aimait faire venir d’autres bites anonymes pour qu’une jolie dame les regarde, et il aimait l’entendre s’exciter à leur contact. Cela le rendait jaloux, ce qui le rendait encore plus excité, ce qui finissait par le faire jouir.

Peu après, S m’a demandé si je voulais essayer, il a dit qu’il était très excité par l’idée de me faire découvrir le monde de la webcam. Alors, toujours aussi enthousiaste, j’ai rapidement accepté. Peu de temps après, un autre homme nous a rejoint, qu’il avait trouvé sur un autre site. Je l’appellerai “J”. Je dois avouer que je me suis senti un peu gêné au début. Je n’avais jamais rien fait de tel et c’était très bouleversant. En plus, j’avais construit une bonne conversation avec S, et je détestais en voir la fin. Eh bien, comme avant, ça en valait la peine. Les deux hommes ont commencé à me dire à quel point j’étais mignonne sur la photo que j’avais prise, et ils me faisaient sentir si sexy. Quand j’ai vu la grosse bite de J apparaître sur mon écran, je suis devenue folle. J’avais maintenant deux bites magnifiques devant moi, toutes les deux caressées avec amour. Nous avons tous commencé à discuter dans une salle de conférence, et cela a rapidement débouché sur une cyber-action très chaude.

En peu de temps, j’étais à 100% et je me sentais merveilleusement bien. Ma main continuait à s’égarer vers ma chatte maintenant trempée, à la recherche d’une sorte de libération. Tout le temps que je parlais à J, le poussant à un orgasme époustouflant, je recevais des petits messages de S. “Aimes-tu cette grosse bite, bébé ?” me demandait-il. “Tu veux sentir ça dans ta chatte mouillée ?”

“Oh oui !” Je tapais aussi vite que je pouvais d’une main. On a continué, en décrivant des scénarios à 3 voies incroyablement érotiques. Je sucerais l’un d’entre eux profondément dans ma bouche tandis que l’autre me baiserait fort par derrière. Ils m’allongeaient, m’enduisaient d’huile et me frottaient ces bites glorieuses sur tout le corps, pour finir avec un coup de sperme chaud de leur part sur mes seins et mon visage. J’étais au paradis de la fantaisie absolue !

Je ne pensais pas que ça pouvait aller mieux, jusqu’à ce que je voie la main de J. commencer à pomper encore plus vite. J’ai tapé aussi vite que j’ai pu d’une main, en essayant de l’aider à trouver cette libération dont il avait si manifestement besoin. La même libération qui s’accumulait en moi. Il caressait maintenant si vite, et je sentais mon souffle se retenir à l’énorme explosion de sperme blanc laiteux qui sortait de sa grosse bite sur tout son ventre. Je ne pouvais pas m’empêcher de lui dire que je souhaitais être là pour lui lécher tout ça. J’ai passé un si bon moment qu’il est resté pour regarder ce qu’il advenait de moi et de S.

Comme S avait tendance à partager juste pour être jaloux, je lui avais donné le spectacle parfait (du moins selon lui) et il était enfin prêt à jouir pour moi. Je lui ai dit que j’étais là aussi, et que ma chatte mourait d’envie de jouir avec lui et sa belle bite. On s’est tous les deux bien mis au travail, en tapotant de plus en plus fort et de plus en plus vite, jusqu’à ce que finalement on explose tous les deux au même moment. J’ai tremblé avec force, et sa bite était si belle que j’avais envie de la sucer profondément comme une grosse sucette et de la lécher.

Nous avons tous fait nos adieux progressivement, et je me suis endormie avec un énorme sourire sur le visage. Je me suis tellement amusée et je me suis récemment rendu compte qu’il n’y avait qu’un seul jour de cette dernière semaine où je n’ai pas établi de lien avec S. Il va aller trouver des hommes au hasard pour être jaloux, et je vais faire de mon mieux pour les faire jouir rapidement afin de pouvoir avoir mon grand final avec S. Quelques fois, J est revenu nous rejoindre, et ceux-là ont été parmi les plus chauds. Nous avons tous l’air de bien nous entendre, et c’est un mélange parfait. J aime éjaculer vite et fort, tandis que S aime prendre son temps et m’apprécier en faisant du sperme J. J’ai l’honneur de les voir tous les deux finir, et c’est tellement sexy et érotique que j’ai envie de me tortiller sur mon siège rien qu’en y pensant.

Je crois sincèrement que chaque soirée est devenue meilleure que la précédente, et j’ai hâte de voir ce qu’il me réserve maintenant ! Je suis vraiment accro à ces caméras, et en particulier à la sienne et à celle de J. Nous avons commencé à utiliser la fonction de conversation, et ce sont deux des voix les plus sexy que j’ai jamais entendues dans ma vie ! Je savais que l’idée de voir des hommes m’excitait, mais je n’avais aucune idée que cela serait aussi amusant pour toutes les personnes concernées. Si vous n’avez jamais essayé, je vous le recommande vivement à tous au moins une fois.

Restez juste loin de mes hommes… maintenant je suis jaloux !